C'est quoi l'EEDD ?

En 1977, la conférence intergouvernementale de Tbilissi (Géorgie) officialise l'EEDD au niveau international en proposant la définition suivante :

L’éducation à l’environnement a pour but d'amener les individus et les collectivités à saisir la complexité de l’environnement tant naturel que créé par l’homme, complexité due par l’interactivité de ses aspects biologiques, physiques, sociaux, économiques et culturels [...] à acquérir les connaissances, les valeurs, les comportements et les compétences pratiques nécessaires pour participer de façon responsable et efficace à la prévention, à la solution des problèmes de l’environnement, et à la gestion de la qualité de l’environnement.

L'environnement, c’est ce dont nous faisons partie et qui nous impacte. Il comprend la nature mais ne s’y limite pas : il correspond à une prise en considération du milieu physique dans un contexte social, économique et culturel.

Eduquer à l'environnement c'est donc recréer du lien entre l'humain et son environnement naturel, social et culturel. Cela peut passer par un apport de connaissances scientifiques, de repères culturels et sensoriels, par la découverte d'un lieu, par un échange...

De l'animation nature à l'EEDD vers une éducation à la transition : un peu d'histoire

  • L’EEDD débute avec la prise de conscience des problèmes écologiques au tout début des années 60. L’animation nature existe dans les pratiques éducatives de certains enseignants précurseurs et certains mouvements de jeunesse. Et cette pratique est menée initialement par des passionnés bénévoles. Les premiers professionnels apparaissent dans les années 1970 et 1980. L’éducation « par » et l’éducation « pour » la nature vont se rejoindre : les activités et méthodes pédagogiques se diversifient.
  • Dès les années 70, on passe peu à peu de la notion de nature à celle d’environnement, de celle d’animation à celle d’éducation. En 1983, le Réseau Ecole et Nature se crée à l’échelle nationale à partir d’une volonté d’échange et de partage. Dans le même temps, des réseaux d’éducation à l’environnement naissent dans les territoires, aux échelles régionales ou départementales.
  • Dans les années 90, le développement durable confirme l’importance des notions d’éco-citoyenneté et de démocratie participative. 
  • Dans les années 2000, l’EEDD prend ses marques et son envol : professionnalisation, recrutement dans les associations... L’éducation « au sortir dans la nature » revient sur le devant de la scène, nous rappelant que l’EEDD commence sur le terrain, dehors, où s’opère la reconnexion nécessaire entre l’humain et son environnement.
  • Depuis 2012, on constate une évolution des projets avec une forte demande des collectivités d'accompagner les logiques de transitions énergétiques puis écologiques. Le métier d'éducateur à l'environement évolue, on parle alors d'accompagnement du changement.
  • Aujourd'hui les enjeux sont bien d'accompagner les logiques de transitions car il n'y aura pas de transition écologique sans éducation.

Face à l’urgence écologique et sociale, œuvrer aujourd'hui dans le champ de l’éducation à l’environnement, c’est vouloir replacer l’Humain face à ses responsabilités, envers lui-même, les autres, la biosphère et les générations futures.

(Extrait de Paysage des réseaux territoriaux de l'EEDD)

Les publics et les approches pédagogiques

Les éducateurs environnement sont formés pour acquérir des compétences à la fois en environnement mais aussi sur la pédagogie. C'est ce qui les différencie des autres acteurs œuvrant pour la connaissance ou la protection de l'environnement. Ce ne sont pas de simples animateurs. Tous les éducateurs ont des techniques d'animation aux approches et méthodes variées qui leur permettent d'intervenir, d'intéresser et de faire participer le public quelque soit sa composition : enfants ou adultes.

L'éducation à l'environnement c'est à la fois la conception d'outils et d'ouvrages, l'organisation et l'animation de formations, l'organisation d'évènements, l'encadrement d'itinérances, l'étude de projets d'interprétation et de mise en valeur du patrimoine naturel, la muséographie, le dialogue territorial...

Le Réseau Ecole et Nature

Le Réseau Ecole et Nature, réseau national d'EEDD, coordonne les réseaux territoriaux d'EEDD afin d'assurer une identité commune et une visibilité de l'EEDD sur le territoire national et international. C'est un espace d'échanges pour partager ses expériences et repenser son rapport au monde. Un espace convivial de projets et d'innovation pédagogique pour créer des ressources.

Dans sa mise en oeuvre, il défend un état d'esprit favorisant la solidarité citoyenne entre les artisans du développement durable. Il ne s'agit donc pas pour le réseau de faire de l'éducation à l'environnement, mais d'être au service de tous ceux qui en font, dans le respect de leurs approches, de leurs appartenances et de leurs pratiques.

Site Internet

Paysage des réseaux territoriaux de l'EEDD